Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Méditation - Page 5

  • unité

    De la Toussaint
    à la Semaine de Prière pour l’Unité des Chrétiens

    unitgé-1.jpgA la Toussaint, nous avons acclamé la foule immense qui se rassemblait en un seul peuple. Voilà un bien beau rassemblement qui s’organise petit à petit : des gens de tous âges, de toutes régions, de toutes nations : un vrai rassemblement catholique au sens premier du terme. Et celui qui prendra la tête de ce rassemblement, c’est Jésus-Christ lui-même. Il en sera le roi : un roi unique, pour un rassemblement unique, et pour un Royaume qui n’est pas de ce monde. Cette grande multitude sera unique et catholique !

    Cette prise de conscience, qui naît et grandit en nous à l’occasion de la Toussaint et de la Fête du Christ Roi, nous amène tout naturellement à souhaiter que ce roi revienne comme il l’a promis, ou plutôt qu’il nous entraîne et nous prenne avec lui là où il est monté, là où le mal n’existe plus, et où tout est saint. A sa suite, nous formons une foule une, sainte et catholique ! Ce souhait peut devenir prière, et s’intensifier au long de décembre, au fur et à mesure que s’égraineront les dimanches de l’Avent.

    Au temps de Noël, lorsqu’ils fêtent la naissance de Jésus sur terre, qu’ils se rappellent le début de sa vie ici-bas, les chrétiens ont tendance à oublier, quelques jours durant, le désir que revienne le Christ pour nous conduire vers le Royaume du Père. Certes, de la naissance de Jésus et de son enfance, on ne connaît que peu de choses. Les récits, écrits après la résurrection, sont brodés et enjolivés. Cette fête de Noël échappe pratiquement aux chrétiens. Elle est devenue une fête pour tous, une fête de l’enfant.unité-image.jpg

    Les festivités terminées, on en revient à ce qu’on souhaitait : découvrir Jésus, devenu adulte, se manifestant dans la vie publique et dévoilant son projet. Il voulait, et veut toujours, réunir tous les peuples. Il se choisit donc des disciples. C’est la quatrième caractéristique de l’assemblée qu’il désire : elle sera donc une, sainte, catholique et apostolique.

    Pour continuer l’œuvre du Christ, et selon sa prière, les apôtres doivent former un groupe uni. Les chrétiens éprouvent de plus en plus le besoin de la présence du Maître. Car, le temps ayant passé, leurs communautés se sont élargies, l’histoire a déroulé ses péripéties et des difficultés se sont amoncelées. Est-ce une déchirure, ou l’impossibilité de refléter dans le monde tous les aspects de la promesse et de l’action de Jésus ? Probablement un peu des deux.

    Voyons sommairement quelles sont les divergences.

    Les églises orthodoxes servent une nation. Chacune est autonome pour servir la nation dans la quelle elles sont implantées. Ils sont en mauvaise position pour faire un mouvement international,  pour trouver cet aspect, ils participent au Conseil œcuménique (fondé en 1948). http://www.oikoumene.org/fr

    Les protestants considèrent que l’incarnation est clôturée. Ils ne veulent pas d’une structure incarnée des chrétiens. Ils ne donnent donc aucune indication aux états sur la manière dont ils doivent s’organiser. Pour harmoniser leurs conceptions et leurs services, ils participent également au Conseil  œcuménique.

    L’église catholique (qu’on devrait mieux appeler l’église de Pierre) considère que son organisation  est une réponse à la bénédiction de Jésus sur Pierre. Elle rassemble ses fidèles dans une structure supranationale  digne d’un empire, l’empire romain dans lequel elle s’est développée. Elle est évidemment perçue comme un concurrente par les états, Tous les libres penseurs cherchent à la détruire car ils voient en elle un coururent à la liberté des états.

    L’Eglise de Pierre ne cherche donc pas en dehors d’elle une structure de rassemblement. Elle participe au Conseil œcuménique comme observateur dans le Conseil œcuménique.

    On voit que l’unité des chrétiens est directement liée à la construction des états et à la paix dans le monde. Que ce soit en aidant les états de l’intérieur, en les laissant totalement  indépendant ou en proposant une réunion des nations pour l’autre monde quitte à manifester  une prétention abusive à l’image de Jésus qui s’est déclaré roi pour l’autre monde et a finalement été condamné. Réaliser l’unité des chrétiens consiste évidemment à trouver un seul chef pour l‘humanité.

    Semaine de prière

    Tout naturellement, au début de chaque année, au moment où les textes liturgiques rappellent que Jésus choisit ses apôtres, les chrétiens consacrent une semaine pour prier afin que tous ne fassent plus qu’un, qu’ils forment une seule Eglise : une Eglise une, sainte, catholique et apostolique. Cela nécessite du temps pour s’informer, se rencontrer, prier ensemble.

    unité-globe-10.jpg

    Comment participer activement à cette semaine en 2014 ?

    Vous désirez être informés, prier ensemble ? Vous trouverez une foule de renseignements sur :

    -          Le site du Conseil Oeucuménique des églises ‘(http://www.oikoumene.org/fr )

    -          Le site du Comité Interecclésial de Bruxelles, le CIB (http://comiteinterecclesialbruxelles.wordpress.com/).
    Ces deux sites donnent également des documents pour préparer des célébrations au cours de la Semaine de Prière pour l’Unité des Chrétiens : affiches, thèmes, réflexions.

    -      Le site de l’UP des Douze, dans l’agenda des rencontres.

  • Le Royaume

    Le Royaume

     

    royaume,univers,animation

     

    "Voici que je fais toute chose nouvelle" (Ap 21, 5)

    On entend souvent dire du ciel ; je ne sais pas du tout ce que cela sera !

    Pourtant nous savons déjà beaucoup de choses sur le Royaume !

     

    Tout d’abord, ce sera un univers nouveau. Dans cet univers, nous aurons des yeux pour nous voir, des oreilles pour nous entendre, des bras pour nous embrasser. Nous en prendrons possession avec une science et une affection toute renouvelée. Les doux et les tendres auront leur place et retrouveront ceux qu’ils ont aimés.

    Ensuite les nations seront rassemblées en un seul peuple dont le Fils aura pris la tête en ajoutant aux lois des peuples une loi universelle : la loi de la vérité et du pardon : un seul conseil le pardon, et la force de la vérité. La miséricorde ira de pair avec la justice. Elles ne seront plus troublées par des élections car celui qui prend la tête est établi une fois pour toutes roi de l’univers.

    Enfin, la rencontre avec Dieu se fera dans une liturgie toute renouvelée. Nous aurons l’intelligence des mystères de Dieu et de sa création, du plus petit au plus grand, et la sagesse pour louer. Les fils de Dieu verront Dieu !  Les prophètes et les apôtres organiseront les fêtes. Sous l’impulsion de l’Esprit, nous nous laisserons emporter par la louange, Pâques à l’honneur du Fils qui a pris notre chair et nous a sauvé, Noël à la gloire du Père qui a donné la vie.

    L’espérance sera devenue la Paix, la foi s’épanouira dans l’Amour et la charité éclatera dans une Joie sans fin.

  • Ciel et terre

    Le ciel et la terre

     

    ciel, terre, création, esprit et chair

    Dieu a fait le ciel et la terre, dit la Bible.
    Jésus a confirmé quand il dit : « … Entrez dans le Royaume prêt pour vous avant la création du monde ».

    De nos jours nous appelons « la terre » : « l’univers »
    Le Royaume est donc un autre univers !

    A relire le psaume 103 et la liturgie, c’est l’Esprit saint qui est l’auteur de la loi de l’univers.
    Il est donc aussi l’auteur de la loi du deuxième univers, celui qui est prêt à accueillir le premier cité avant que celui-ci ne commence !

    On résume parfois « la terre », par « l‘homme et la femme » car c’est la chair de l’homme et de la femme qui est le sommet de l’évolution de l’univers.
    On pourrait donc résumer le ciel par « l’ange » car au ciel on vit comme esprit ainsi que font les anges.

    En revenant au début :
    Dieu a fait le ciel et la terre,
    Dieu a fait l’ange, l’homme et la femme.
    Voilà la création.

    Voilà comment nous l’avons su.
    Le Père a envoyé son ange Gabriel
    à sa fille Marie
    pour lui faire comprendre qu’Il avait tout fait pour son Fils.
    Marie a dit « qu’il me soit fait selon ta parole »
    et le Verbe a reçu sa chair.

    Le Fils a reçu le ciel et la terre !

    ciel, terre, création, esprit et chair