Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Carnet

  • informations

    Objectivité journalistique

    Lire la suite

  • journalisme

    J’ai suivi l’émission Cash investigation sur les portables : "Les secrets inavouables de nos téléphones portables"

     reportage,portabkles,high tech

    Elle m’a intrigué et j’ai fait quelques recherches sur le tantale.

    Il y a plusieurs mines de Tantale. Elles sont industrielles. Une seule est encore artisanale : la mine de Rubaia en RDC. Alors pourquoi ne parler que de celle-là ?

    Le Tantale est utilisé depuis longtemps pour des condensateurs. Ils servent notamment à des applications médicales. Pourquoi alors tenter de culpabiliser les utilisateurs de portables ? C’était simplement un effet facile et l’objectivité des reportages donc fort légère !

    En plus, on agresse verbalement des industriels dont on n’est pas certain qu’ils soient directement responsables. On prend ensuite des photos en caméra cachée et puis on diffuse ces photos ! Quelles valeurs défend-on par de pareilles gesticulations ?

    Enfin et surtout , tout donne l’impression que l’équipe qui présente ces reportages a une conception du monde qui lui donne la pleine connaissance de l’organisation économique et politique des 7 milliards d’hommes qui peuplent notre planète, au point de pouvoir clamer ce qui et bien et ce qui est mal !!! Bien entendu, cette émission va rallier tous les râleurs, les casseurs, les extrémistes qui lui feront un bel audimat, mais pour quel résultat ?

    Quel orgueil ! Il y a de quoi penser à la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le bœuf !

    En fait, les journalistes ont-ils une compétence reconnue au point de diriger des activités  industrielles ? Ou une légitimité provenant d’une élection pour établir et discuter des lois ?

    On me dira que l’émission ne s’est pas déroulée sans l’aval de la chaine d’information qui la programme. Alors, de l’activité journalistique jaillirait une autorité qui ne serait ni économique, ni politique et qui  pourrait stigmatiser en bien et en mal tous les agissements sur la planète ? Le journalisme se prendrait pour une église dont la religion est l’objectivité  et l’audimat sa morale et le scoop son sacrement ! Si c’est le cas, c’est une fausse religion !

    En résumé, en dépit de quelques informations intéressantes,  la suffisance  de cette émission est  pour moi tout-à-fait déplaisante et je ne pratiquerai pas cette religion-là!

     

    #cashinvestigation

  • François 1er

     

    A propos de …

     

    François1.jpg

     

    Jorge Mario Bergoglio,

    né le 17 décembre 1936 à Buenos Aires en Argentine était archevêque de Buenos Aires et cardinal. Il est élu pape de l’Église catholique romaine le 13 mars 2013, au cinquième scrutin du conclave, sous le nom de Franciscus, François. Il est le premier pape non européen depuis Grégoire III, le premier pape issu du continent américain et le premier pape issu de la Compagnie de Jésus.

     Il est le fils de Mario Bergoglio, un cheminot, et de Regina, femme au foyer, tous deux immigrés de la région du Piémont en Italie. Depuis l’âge de 20 ans, il vit avec un seul poumon.

    Jorge Mario suit une formation de technicien en chimie avant d’entrer au séminaire de Villa Devoto, puis au noviciat de la Compagnie de Jésus, le 11 mars 1958. Il fait ses humanités au Chili et revient en 1963 à Buenos Aires pour ses études de philosophie.

     Après une expérience d’enseignement de la littérature dans un collège (1964 à 1966), il fait ses études de théologie à San Miguel (1967 à 1970) et est ordonné prêtre le 13 décembre 1969.

     Après une année (1971-1972) à Alcalá de Henares en Espagne, Jorge Mario est nommé Maître des novices en 1972 et fait profession solennelle le 22 avril 1973. Il est nommé Supérieur Provincial d’Argentine pour six ans. Membre depuis la fin des années 1960 de l’organisation péroniste Organización Única del Trasvasamiento Generacional (OUTG), il octroie, fin 1974, le contrôle de l’Université del Salvador à d’ex-membres de cette organisation, dissoute à la mort de Juan Perón. Il est ensuite nommé Recteur du grand collège et Curé de paroisse (1980-1986). En 1986, il se rend en Allemagne pour terminer sa thèse.

     Jean-Paul II le nomme Evêque auxiliaire de Buenos Aires le 20 mai 1992, puis Coadjuteur du même diocèse le 3 juin 1997. À la mort du cardinal Antonio Quarracino, il devient Archevêque du diocèse de la capitale. Il est aussi l’Evêque ordinaire des fidèles de rite oriental.

     Jean-Paul II le nomme Cardinal lors du consistoire du 21 février 2001 avec le titre de Cardinal-prêtre de San Roberto Bellarmino. En 2001, le Jeudi Saint, Jorge Mario lave les pieds de douze personnes atteintes du SIDA à l’hôpital Francisco Muniz de Buenos Aires, spécialisé dans le traitement des maladies infectieuses.

     Selon le vaticaniste Lucio Brunelli qui publie dans la revue géopolitique Limes le journal tenu pendant les deux jours du conclave d’avril 2005 par un cardinal, il est au cours de ce conclave le principal challenger du Cardinal Ratzinger qui aurait recueilli au quatrième et dernier tour du scrutin 84 voix contre 26 à Jorge Mario Bergoglio et 5 votes dispersés. Au sein de la Curie romaine, il est membre de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, de la Congrégation pour le clergé, de la Congrégation pour les Instituts de vie consacrée et les Sociétés de vie apostolique, du Conseil pontifical pour la famille et de la Commission pontificale pour l’Amérique latine.

     

    Il est élu pape le 13 mars2013 vers 19 heures pour succéder à Benoît XVI. Il choisit le nom de François, en référence à Saint François d’Assise, refondateur de l’Église et signe très fort d’une volonté de retour à la simplicité évangélique. Son nom a été annoncé par le cardinal français Jean-Louis Tauran.

    Non sans un certain humour, il déclare au balcon de la basilique Saint-Pierre « Les cardinaux sont allés me chercher au bout du monde », prie pour Benoît XVI, récite avec la foule le Notre Père et le Je vous salue Marie, demande à la foule de faire silence et de prier pour lui.

     Il est dit du Pape François qu’il a mené jusqu’à son élection une vie très simple, préférant par exemple emprunter les transports en commun plutôt qu’une voiture de fonction et qu’il porte un intérêt particulier à la situation des pauvres. Sa devise (Miserando atque eligendo) montre son intérêt pour ce problème de la misère. Il critiqua sévèrement les prêtres argentins qui refusaient de baptiser les enfants nés hors mariage et rappela que Jésus guérissait les lépreux et pardonnait aux pécheurs.

     

     

     

    ------------------------