Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Prière - Page 4

  • MON FILS BIEN-AIME

     

    1917821833.png

    CELUI-CI EST MON FILS BIEN-AIME

     poème 

     

    1. L'ange l'avait dit à Marie :
    L'enfant qui va naître sera grand.
    Il sera le Fils du Très-Haut.
    Sur Lui viendra une voix qui dira :

    CELUI-CI EST MON FILS BIEN-AIME,
    EN LUI J'AI MIS TOUT MON AMOUR,
    ECOUTEZ-LE !  ECOUTEZ-LE !

    2. Quand Jean-Baptiste vit Jésus
    et le baptisa dans le Jourdain,
    il reconnut l'Agneau de Dieu.
    Survint alors une voix qui disait :

    3. Jésus avant de nous quitter
    prit avec Lui Pierre, Jacques et Jean.
    Il fut pour eux transfiguré.
    D'en haut revint une voix qui disait :

     

    Voici un petit air pour le chanter.
    podcast

    Voici aussi les partitions :

    soit complète, pour les accompagnements, soit réduite.

     

  • Âme du Christ

    La prière de saint Ignace !

     

    IHS.jpgVoici bientôt le 31 juillet qui est la fête de saint Ignace de Loyola. C’est l‘occasion de parler d’une prière qui lui tenait à cœur : « Âme du Christ ». Nous l’avons chantée à Villers-Saint-Siméon en 2005 (le 31 juillet était un dimanche) pour fêter un anniversaire d’ordination du Père Geo Longrée.

    Mais avant d’y arriver, regardons deux prières particulières qui sont présentes dans l’eucharistie, le Notre Père et l’Agneau de Dieu.



    Le Notre Père est une prière qui pousse à entrer en dialogue avec le Père. Nous croyons que le Père est notre Père à tous. Pendant que nous récitons ensemble la même formule, chacun peut compléter en faisant part au Père des situations concrètes qu’il rencontre. Quel est le pain dont il a besoin ? Quel est le geste qu’il n’arrive pas à pardonner ? Quel est le pardon dont il a besoin ? Quelle est la tentation dont il n’est pas maître ?

    Il en est de même pour l’agneau de Dieu. Cette invocation est bien le pendant de la prière précédente. C’est la prière au Messie, au Fils. On la trouve déjà chez les prophètes. C’est la prière du lépreux qui cherche la guérison, la prière du perdu qui cherche son chemin. Elle pousse aussi chacun, de la même manière que le Notre Père, à nouer un dialogue avec le Fils en lui parlant du trajet difficile de sa vie.

    Revenons à saint Ignace. Dans ses conseils, il insistait pour que l’on clôture toutes les méditations par un dialogue avec le Père d’abord, puis avec le Fils. Il disait qu’il ne fallait pas se contenter de méditer et réfléchir, qu’il ne fallait pas en rester simplement à une belle idée mais qu’il fallait toujours que cela nous pousse à entrer en dialogue avec chacune des deux personnes.

    Pour appuyer ce conseil, il présentait plusieurs prières dont le Notre Père, mais curieusement, l’Agneau de Dieu était remplacé par une autre prière « Âme du Christ ». On lui en a attribué la paternité, bien que cette prière existait vraisemblablement bien avant lui, mais il l’a vraiment mise en évidence en la citant dans son fameux livre de conseils « Les exercices spirituels ».

    Voici cette prière.

    Âme du Christ, sanctifie-moi.
    Corps du Christ, sauve-moi.
    Sang du Christ, enivre-moi.
    Eau du côté du Christ, lave-moi.

    Passion du Christ, fortifie-moi.
    O bon Jésus exauce-moi.
    Dans tes blessures cache-moi.
    Ne permets pas que je sois séparé de toi.

    De l'ennemi défends-moi.
    A ma mort appelle-moi.
    Ordonne-moi de venir à toi.
    Pour qu'avec tes saints je te loue.

    Dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il !

    Le Père Gélineau a composé une mélodie pour cette prière. Je ne sais si on trouve encore la fiche qui portait le numéro D21.

    Vous pouvez la trouver ici.

  • Assomption

    Assomption

     

    Ainsi tu es montée au Royaume.

    Et tu es reine, épouse du roi,
    du roi qui n’est pas de ce monde.

    Alors le roi a été amoureux de toi ?
    Depuis longtemps, depuis toujours peut-être !

    N’y aurait-il pas un mot d’amour qui lui a échappé
    quand il a inspiré les prophètes pour parler de Dieu ?

    Un amoureux se trahit toujours !

    Je suis remonté aux origines
    puisque l’amour est de toujours !

    Je n’ai trouvé que ce cri ci qui m’y fasse penser :
    « Celle-ci est vraiment la chair de ma chair, les os de mes os ! »

    Maintenant, il t’a prise près de lui.
    Le psaume le dit : « Le roi désirera ta beauté »

    Il t’a certainement parlé du Royaume,
    des nations qu’il va réunir.

    C’est par amour du roi que tu as voulu ouvrir sur terre
    une source qui serve à toutes les nations !

    Merci, reine du ciel, d’aimer la terre !