Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Conférence - Page 4

  • Shoufani à Liège

    Liège, le 4 décembre 2012

    Présentation de l'orateur


    P. Emile Shoufani

    Curé de Nazareth
    Prêtre melkite (grec catholique), de rite byzantin.
    Arabe chrétien, citoyen d’Israël

    Directeur d’un collège à Nazareth pendant 36 ans.

    Il a appliqué deux principes

    • La rage d’apprendre
    • La volonté de vivre ensemble

    Il reste impressionné par l’exemple de sa mère.

     

    1492611244.jpg

    Le Père parle d’abondance, sans hésiter, mais sans plan. Ceci n’est pas un résumé, mais plutôt une succession d’idées qui cherchent garder le souvenir de l’esprit incomparablement positif de cet homme hors du commun. Le lecteur intéressé voudra bien se reporter sur internet, où il trouvera de nombreux renseignements.

     

    F-X Nève        Pouvez-vous parler de l’histoire ?

    P. E. SHOUFANI      Le Père fait un survol rapide.

    Il y a 4000 ans, Abraham vient en Palestine. Il a la foi en un Dieu unique, mais ce n’est pas encore une religion. En 1000 avant JC, David et Salomon en font une religion, mais ce n’est pas encore une institution.

    Sous l’influence des grecs,  ils cherchent à connaître le monde par l’intelligence la connaissance.

    Jésus était totalement homme, (et donc) totalement juif.

    Quand les romains détruisirent Jérusalem, des juifs continuent à habiter le pays, en même temps qu’ils se répandent dans le monde.

    Les chrétiens se réunissent par petits groupes et sont persécutés.

    Ce n’est qu’en 312 avec la conversion de Constantin, que les chrétiens ont commencé à organiser leur institution. Le concile œcuménique de Nicée a eu lieu le 20 mai 325.

    Les chrétiens sont divisés depuis toujours.

    En 451, il y a eu le schisme copte. En 622 il y a eu l’Islam.

    Celui-ci n’a pas retenu le dogme de la trinité et la divinité de Jésus, constituant ainsi une religion radicalement différente des chrétiens, excepté de la foi d’Abraham.

    L’Islam pense qu’il résume toutes les croyances précédentes.

    Il ne faut pas discuter dogme pour le moment, on n’est pas encore prêt. Il faut d’abord vivre ensemble.

     

    F-X NÈVE Parlez-nous de votre vie.

    P. E. SHOUFANI     
    Né à Nazareth d’une famille chrétienne. Touché dès le jeune âge par la liturgie, j’ai envie d’être prêtre. Touché également par l’exemple de sa grand-mère qui répétait, tout en vivant en Israël après que son mari ait été tué, qu’elle ne voulait pas laisser entrer la haine dans sa famille, « que Dieu leur pardonne », et qui ne s’occupait que de servir.

    Il a fait ses études à Paris en 1964, a été ordonné en 1971. Il est rentré en Palestine pour y être curé, puis directeur d’école, ce qu’il fait pendant 36 ans.

     

    F-X NÈVE Pouvez-vous décrire la vie quotidienne ?

    P. E. SHOUFANI
    Il faut écouter.

    Il avait donné à ses étudiants l’épreuve suivante. Il amenait des personnes ayant des idées tout-à-fait opposées. L’exercice était de rester sans répondre et sans bouger pendant l’exposé. Cela pour apprendre l’écoute.

    Il faut absolument se rendre compte de ce qui se passe dans la tête des juifs ou des musulmans.

    Le voyage à Auschwitz avec 500 personnalités invitées, musulmans, chrétiens israéliens avait ce but.

    Jésus a fait entièrement le chemin vers nous pour nous sauver. Donc c’est à nous, chrétiens, de faire le chemin vers eux, sans attendre qu’ils fassent le premier pas ou un pas vers nous.

     

    Questions. Voici quelques phrases entendyues en réponse à ces questions.

    P. E. SHOUFANI

    Il faut qu’on se souvienne de Jésus-Christ.

    Il y avait un petit livre « L’imitation de Jésus-Christ »

    Jésus ne m’appartient pas, il est à tout le monde.

    Il faut faire la paix avant de faire les traités.

    Il faudrait abandonner cette idée que la terre d’Israël ne peut être partagée.

    Ce n’est pas encore le cas.

    C’est pour une expression de ce genre que Rabin a été assassiné.

    Merci ! Père Shoufani !

     

    Les amis de la Galilée, qui organisent cette soirée,
    organisent régulièrement un pèlerinage en terre sainte
    Voyer leur lettre de 2012.

    chemin Macors 10, 4052 Beaufays (Chaudfontaine)

     

    amisdelagalilee@skynet.be.

     

  • Shoufani

     

    Il faut apprendre à vivre ensemble !

    Père Émile Shoufani

     

    soufani,galilée,palestine,chrétien

    est le curé grec-catholique largement connu et honoré de Nazareth. Il a dirigé le Séminaire et Collège Saint-Joseph de cette ville.

    Son « éducation pour la paix » a été primée par l’UNESCO et pour ses initiatives de réconciliation entre Juifs et Arabes, il a été proclamé « docteur honoris causa » par l’Université Catholique de Louvain et l’Université Hébraïque de Jérusalem.

     

    Il donnera une conférence

    le 4 décembre à 20 heures

    au Séminaire de Liège,

    rue des Prémontrés 40

     

    Témoignage chrétien en Terre Sainte

    dans le contexte actuel au Proche Orient :

    Il faut apprendre à vivre ensemble !

     

    L’entrée est libre et il y a des parkings gratuits à proximité. C’est organisé par
    Les Amis de la Galilée, Chemin Macors 10, 4052 Beaufays, Tél. : 04 368 73 93
    courriel : amisdelagalilee@skynet.be

  • Vatican II

    Vatican II :
    un texte, un esprit, un style, un événement

     

    VaticanII25.png


    Cycle de 8 conférences, 2012-2013 données au Centre de Formation de l'Evêché de Liège

    C'est à l'occasion de l'ouverture du 50ème anniversaire du Concile Vatican II (1962-1965), qui a profondément renouvelé la vie ecclésiale et qui demeure comme une « boussole » pour s'orienter dans le vaste océan du troisième millénaire, que nous proposons ce cycle inédit de 8 conférences grand public : (re)découvrir, comprendre et interpréter ces textes du Concile et voir en quoi ils peuvent encore nous inspirer aujourd'hui.

    Jeudi 25 octobre à 20h :
    « Les grands mouvements (liturgique, œcuménique, biblique) qui ont préparé Vatican II »,
    par l'abbé Jean-Pierre DELVILLE (Louvain-la-Neuve, prof. de théologie UCL)

    Jeudi 22 novembre à 20h :
    « Le déroulement de concile, vu notamment à travers le rôle des Belges »,
    par l'abbé Jean-Pierre DELVILLE

    Jeudi 13 décembre à 20h :
    « L'ecclésiologie de Vatican II : un bilan »,
    par l'abbé Alphonse BORRAS (Liège, vicaire général)

    Jeudi 28 février à 20h :
    « Richesses de la réforme liturgique de Vatican II »,
    par l'abbé Patrick WILLOCQ (Tournai, secrétaire général de la CIPL).

    Jeudi 21 mars à 20h :
    « La réforme liturgique : ce qui reste à faire »,
    par l'abbé Paul DE CLERCK (Bruxelles, prof. ém. de liturgie à l’Institut catholique de Paris)

    Jeudi 25 avril à 20h :
    « Questions de société : 50 ans après Gaudium et Spes »,
    par M. Michel HANSENNE (Liège, directeur général ém. du Bureau international du Travail)

    Jeudi 23 mai à 20h :
    « Le dialogue oecuménique et interreligieux à Vatican II : les ouvertures, les fruits et le chemin qui reste à parcourir »,
    par Mgr Johan BONNY (évêque d'Anvers et membre du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens)

    Jeudi 20 juin à 20h :
    « Le Concile : un texte, un esprit, un style, un événement »,
    par l'abbé Jean-Pierre DELVILLE.

    Prix : 5 euros la conférence - 32 euros le cycle complet.
    Inscription souhaitée au secrétariat du CDF Laura Cipriani
    04/220.53.73 (lun - ven, de 9h à 12h et de 13h30 à 17h15) - iscp@scarlet.be