Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Carnet - Page 3

  • Voeux

    P1040919 soleil.jpg

    Chers visiteurs,

    le "Parcours de foi" vous présente ses meilleurs voeux pour l'année 2011.

    Que la foi qui nous tient à coeur illumine nos vies. Quelle nous aide à mettre en lumière les signes de l'amour de DIeu pour l'humanité toute entière.

  • Lettre ouverte au pape

    P1020652.JPGSOS pour l'Eglise d'aujourd'hui !

     

    Un jésuite écrit une lettre ouverte au pape pour demander une refonte complète de la présentation de la foi.

    Pour mesurer la portée de cette lettre il faut découvrir la personnalité de son auteur. Voici une page de l'hebdomadaire égyptien de langue française « Al Ahram » sur le Père Henri Boulad.

    Ce n'est pas la première fois qu'un diagnostic sévère est fait sur la présentation actuelle de la foi dans l'Eglise. Une des plus spectaculaire a été le récent livre « Confession d'un Cardinal ». Il y a une série de similitudes sur le diagnostic posé par le "cardinal" et celui posé par le jésuite.

    Mais il y a évidemment des différences importantes. Le style de la lettre est abrupt et concis. Il était prudent, très nuancé et distillé sur 400 pages dans le livre d'Olivier Legendre.

    En ce qui concerne les solutions préconisées, la différence est également considérable. La lettre du jésuite préconise un Synode qui remettrait ouvertement tout à plat. Le Cardinal virtuel des « Confessions » se retire auprès des pauvres dans un réseau clandestin de chrétiens (Sarepta : une Al Qaeda spirituelle !) qui attendent que l'Eglise officielle croule pour en refaire une nouvelle.

    Quoiqu'il en soit, il reste un gros point d'interrogation. Quelle serait cette idée nouvelle qui reprendrait, sans la déformer, l'entièreté de la révélation tout en la traduisant dans les termes de la société moderne ?

     

  • Distraction

    La lecture de l'encyclique m'avait pris beaucoup de temps. Pour me distraire j'ai lu « Confession d'un cardinal ». Le livre avait traîné dans le rayonnage attendant un jour où j'aurais le temps.

    Je me suis amusé des réflexions faites par le cardinal fictif sur Benoît XVI qui ressemblaient à ceci : «   Un jour ou l'autre il dira la vérité d'une manière trop abrupte et soulèvera des protestations. ... Mais comme il est un homme de coeur il corrigera le tir. »

    Finalement, c'est ce qui s'est passé au cours de ses voyages.

    Cette petite anecdote terminée, ce livre est amusant bien que je ne partage pas la dernière partie. On ne doit pas choisir entre le principe de Constantin et le principe de Poo. Les deux sont vécus ensemble dans l'Eglise. Il suffit de rappeler les réflexions de Mère Teresa expliquant que son audace pour la charité était bien plus forte sachant qui occupait le siège de Pierre.