Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Intimite

Pâques dans l'intimité

Ne pleurez pas si vous n’avez pas de veillée le samedi soir. Ce jour-là, les apôtres et les femmes sont rentrées au Cénacle se coucher.

Ne pleurez pas si vous ne trouvez pas une veillée à minuit. Cette nuit-là, il ne s’est rien passé. Tout le monde dormait. Il n’y a personne qui a chanté bruyamment l’Exultet, pas d’Alleluia non plus.

C’est seulement dimanche à l’aube que la résurrection s’est manifestée aux femmes d’abord, puis aux apôtres, et ce n’était pas tellement festif, mais plutôt déroutant.

Profitez de cette année où vous pouvez fêter la résurrection dans l’intimité, comme cela s’est réellement passé. Car vous n’en aurez pas souvent l’occasion. Prenez du temps, beaucoup de temps, pour percevoir cette présence mystérieuse et calme et discrète, qui cherche votre amitié !

Pierre

 

Si vous ne décolérez pas, relisez l’interview de Mgr Harpigny. Il explique clairement et avec équilibre comment les évêques ont réagi et comment ils comprennent la situation.

 

Écrire un commentaire

Optionnel